Les parcours

Nos intervenants suivent un parcours d’insertion de 24 mois à raison de 20h minimum de travail par semaine qui débouche sur l’octroi d’un emploi en CDD ou CDI, ou d’une entrée dans une formation qualifiante.

Leur niveau d’entrée en insertion exige un besoin d’acquérir des compétences professionnelles lors de leur parcours, d’où un fréquent recours aux approches manuelles.

Les intervenants pressentis seront accompagnés sur l’ensemble du chantier par un encadrant technique en charge de la coordination et du contrôle de la qualité des prestations réalisées.

 

Un accompagnement social et professionnel

Lors du recrutement, les salariés s’engagent à élaborer, avec l’aide de la CIP, un projet professionnel durable.

Si le projet nécessite une formation, il faut trouver des organismes de formation et des modes de financement adaptés au faible niveau de qualification et aux impératifs financiers des salariés.

Des contacts ont été pris notamment auprès de l'AFPA.

Progressivement, les entretiens entre la CIP et la salariée permettent d’identifier les problématiques des salariés (perfectionnement au français, logement, manque de mobilité…) et de construire le parcours en insertion.